Havane, vendredi 20 de avril de 2018 04:25 am

Une Révolution faite d’amour

Partager
Tamaño letra:

Une Révolution faite d’amour22 adolescents de l'École spéciale « Solidaridad con Panama » ont fêté les 15 ans avec un invité spécial : le président cubain Raul Castro Ruz.

Peu de dates dans la vie d'un jeune adolescent ne restent autant gravées dans la mémoire que la fête organisée pour son 15e anniversaire. Le costume blanc, la valse, les fleurs, les photos, les énervements, la présence des parents et du premier amour de jeunesse se mêlent de façon magique au moment où les invités portent un toast.

Et si cette nuit a lieu dans un endroit extraordinaire, les émotions atteignent alors une dimension extrême. C'est ce qu'ont vécu ce mercredi 11 avril 22 adolescents de l'école spéciale Solidaridad con Panama qui ont fêté leur 15e anniversaire avec un invité très spécial : le président cubain Raul Castro Ruz.

Certains en fauteuil roulant, d'autres en marchant, ils sont arrivés sur la piste de danse avec leurs partenaires. Vêtus de robe ou de costume blancs impeccables, la joie se lisant sur leur visage. Pendant ce temps, on entendait à travers le haut-parleur le nom de chacun d'entre eux et celui de leurs parents, leurs chansons, leur plat et leur musique préférés, leur parfum de prédilection, leur signe du zodiaque et même le nom de leur petit-ami, jusqu'alors secret.
Photo: Estudio Revolución

Peu importa le handicap physique ou intellectuel. Comme tous les jeunes Cubains de leur âge, les deux filles et vingt garçons ont dansé la traditionnelle valse et chacun a réalisé son rêve d'un soir.

Assis près de la piste, Raul a partagé la joie de ces jeunes et de leurs familles. On le sentait heureux et il le leur a confié à la fin de la danse.

« Je suis très ému. Quand je vois des choses comme celles-ci, j'admire davantage Fidel qui, en 1989, une année très difficile pour notre pays, a fondé cette école, alors que nous ne savions même pas comment nous allions survivre. Pour des écoles telles que celle-ci, nous sommes prêts à tout donner », a-t-il avoué.

« Je crois que c'est l'une des œuvres les plus belles, les plus magnifiques et les plus justes de la Révolution », a-t-il dit aux parents, aux enseignants, aux employés de l'école et aux invités qui s'étaient réunis pour apporter du bonheur aux 171 enfants handicapés physiques et moteurs de tout le pays qui sont éduqués et soignés avec un amour extrême dans cette école.

Ensuite, il s'est laissé prendre en photo avec les jeunes et leur a parlé ; l'un d'entre eux lui a même confié que son arrière-grand-mère fut une amie de Vilma. Raul a pris les plus jeunes dans ses bras, leur a posé des questions et leur a promis de revenir bientôt.

Auparavant, la directrice de l'École, Esther La O Ochoa avait remercié Raul pour sa présence, pour la joie de ces enfants, pour avoir poursuivi l'œuvre de Fidel, qui le 31 décembre 1989, alors que les familles cubaines célébraient la fin de l'année, était venu ici pour créer cette école.

« Depuis lors, nous l'avons aimée, nous avons pris soin d'elle », a déclaré la directrice qui, pendant des années, s'est consacrée à faire une réalité du rêve de Fidel à l'école Solidaridad con Panama, un lieu où la Révolution est devenue amour.

Add comment

Security code
Refresh

Retrouvez-nous sur:

Connaissez nous!

On compte sur plus de 130 experimentés professionnels de l’information à 17 bureaux qui informent sur les évenéments qui se passent dans tout le territoire national. (Voir plus)

 

Publicité