Havane, mardi 17 de juillet de 2018 01:23 am

Dès aujourd’hui Lima est la capitale des peuples d’Amérique latine et de la Caraïbe

Partager
Tamaño letra:

Dès aujourd’hui Lima est la capitale des peuples d’Amérique latine et de la CaraïbeLe Sommet des peuples, une rencontre alternative au 8e Sommet des Amériques, ouvre ses portes.

LIMA. — Avec le début ce mardi du Sommet des peuples, l'événement alternatif au 8e Sommet des Amériques, Lima devient la capitale latino-américaine et caribéenne des mouvements sociaux, des partis progressistes et des jeunes engagés en faveur de l'unité, de l'anti-impérialisme et des principes de justice et d'égalité pour la région.

Cet événement, qui se déroulera jusqu'au 14 avril, constituera un « grand rassemblement de solidarité continentale », a déclaré à la presse cubaine Geronimo Lopez, Secrétaire général de la Confédération générale des travailleurs péruviens (CGTP), l'un des organisateurs.

À cet égard, il a souligné la solidarité envers la Révolution cubaine et réaffirmé son soutien aux gouvernements progressistes et de gauche d'Amérique latine et de la Caraïbe qui « sont victimes du sabotage de l'impérialisme ».

Parmi les activités au programme, a-t-il ajouté, une grande marche anti-impérialiste, qui aura pour slogan « Trump hors du Pérou », est prévue le 12 avril, quelques heures avant la première visite du président des États-Unis en Amérique latine.

Le journaliste péruvien Carlos Rombambil, de Radio Cielo, a déclaré à Granma que le peuple de son pays a la responsabilité de faire savoir clairement l'opinion des Latino-Américains sur ce président.

« Le 12 avril, nous avons l'engagement de ressembler toutes les forces pour manifester à travers cette marche anti-impérialiste notre rejet de la présence de Donald Trump et notre soutien à la Révolution cubaine, à la Révolution bolivarienne et aux mouvements progressistes », a-t-il ajouté.

Au milieu de ce scénario, le Forum de la société civile ouvre également ses portes aujourd'hui. Il s'agit d'un espace dirigé par l'Organisation des États américains utilisé pour stigmatiser des pays qui refusent de se plier aux ordres de Washington.

Cuba, qui participe pour la deuxième fois avec une délégation, a dénoncé la tentative de faire passer des mercenaires et des groupes ayant des liens terroristes pour de prétendus représentants de la société civile cubaine, une stratégie qui déjà utilisée au Forum de Panama en 2015.

Les représentants légitimes de la société civile cubaine sont arrivés à Lima le 8 avril, où ils ont ratifié dans une déclaration qu'ils participeront aux forums parallèles et au Sommet des Peuples avec « un grand sens des responsabilités et un esprit constructif », mais qu'ils ne tolèreront aucune provocation.

Add comment

Security code
Refresh

Retrouvez-nous sur:

Publicité