All for Joomla The Word of Web Design
12
juillet dimanche

Affirme Fidel que sans le peuple il n'y aurait pas Révolution

Affirme Fidel que sans le peuple il n'y aurait pas RévolutionLa Havane, Cuba, 4 février (acn) Le peuple c'est le tout, sans lui on serait rien, il n'y aurait pas Révolution, a déclaré dimanche dernier le leader historique de la Révolution Cubaine, Commandant Fidel Castro Ruz, lors d'un message au peuple de Cuba, au moment d'exercer son droit au vote dans la deuxième période des élections générales.

Après avoir exercé son vote dans le collège électoral numéro un, de la circonscription 13, du municipe havanais de Plaza de la Revolución, Fidel s'est réuni pendant plus d'une heure avec la presse nationale.

Le peuple de Cuba est révolutionnaire, il ne faut pas le prouver, l'histoire en est témoin. Plus de 50 ans de blocage ne suffisent pas pour le détruire, Fidel a remarqué.

À propos de la première période d'actualisation du modele économique cubain, il a dit que c'est quelque chose nécessaire et urgent.

Il faut actualiser le socialisme et le dépasser, mais il faut aussi le faire soigneusement, car on peut pas tomber aux fautes, a dit le leader, et il a ajouté que la politique d'égalité pratiqué à Cuba ´´n'était pas correcte, mais à ce moment-là personne ne savait pas comment devait être´´.

Il a affirmé que malgré les fautes et difficultés déroulés tout au long du chemin, ´´la révolution la plus réelle est celle cubaine´´.

Il s'est intéressé à la marche des élections et il a commenté sur le pourcentage si haut de femmes intégrantes du Parlement cubain, le plaçant ainsi parmi les premiers lieux du monde en ce qui concerne la présence des femmes.

Le leader a aussi félicité le travail du président bolivarien relatif à tous les domaines dans son pays et l'Amérique latine, et il a assuré que Chávez est l'une des personnes ´´´qui a travaillé le plus pour l'unité de la région´´.

Concernant l'évolution de la santé du Président vénézuélien Hugo Chávez, qui se récupère après une intervention chirurgicale le 11 décembre dernier à La Havane, il a affirmé que le mandataire évolue bien, et il s'est montré optimiste à propos de son total récupération.

Sur la Communauté d'Etats Latino-américains et Caribéens, dont présidence pro temporelle a assumé Cuba en janvier dernier, il a dit que ´´c'est un progrès du à l'effort de beaucoup de personnes´´.

Il a manifesté son souci étant donné le fait que le monde puisse faire la guerre, ce qui ´´sans doute, va devenir une tragédie´´.

Il suffirait l'explosion de 100 bombes nucléaires pour produire l'extinction de l'espèce humaine et la vie dans la planète Terre, a souligné.

Après avoir rappelé que dans l'histoire de l'humanité, ils existent peu des confrontations armées qui ont été évitées, il a affirmé que l'homme n'est pas encore capable de les empêcher.

Il a fait référence aux affectations qu souffre l'Europe à cause de l'actuel crise économique et il a commenté des indicateurs angoissantes, comme l'haut pourcentage du chômage en Espagne. ´´Est-ce qu'il y a aucune solution visible pour cela? ´´, a demandé.

À propos du progrès expérimenté par la Chine concernant son développement, il a dit que lui même, a eu toujours des bonnes relations avec les dirigeants de cette nation, dont il considère merveilleuse.

Pour répondre aux question faits par les journalistes relatif à son emploie du temps, Fidel a informé qu'il se trouve plongé dans une grande activité intellectuelle.

´´Je suis toujours au courant de beaucoup de choses, notamment les novelles scientifiques, économiques et internationales´´., a dit lors de sa comparution en tant qu'électeur numéro 28 de son collège.

Il a affirmé qu'habituellement, il se réunit avec ´´des personnes qui travaillent dans la production d'aliments´´ et il est au courant de tout ce qui est en rapport avec le secteur agricole cubain.

Fidel a voté dimanche dernier dans le même endroit où il l'a fait dès les premiers et historiques élections générales de la période révolutionnaire dans l'Ile célébrées en 1976.

Add comment

No se admiten ofensas, frases vulgares ni palabras obscenas.
Nos reservamos el derecho de no publicar los comentario que incumplan con las normas de este sitio


Security code
Refresh