All for Joomla The Word of Web Design
13
août jeudi

Le Royaume-Uni réitère son rejet au blocus des Etats-Unis contre Cuba

Le Royaume-Uni réitère son rejet au blocus des Etats-Unis contre CubaLa Havane, le 31 janvier (ACN). Le gouvernement britannique a de nouveau exprimé son rejet au blocus des Etats-Unis contre Cuba et a rappelé que les compagnies locales ont interdiction d'obéir aux sanctions hors frontières américaines contre l'île caribéenne, publie Prensa Latina depuis Londres.

D'après des informations fournies par le ministre d'Etat pour l'Europe et l'Amérique latine, Sir Alan Duncan, interrogé sur ce sujet à la Chambre des Communes, les entreprises du Royaume-Uni sont protégées par la Loi sur la Protection des Intérêts Commerciaux approuvée en 1980.
Avec cette mesure, il est illégal pour les compagnies britanniques de respecter n'importe quelle législation extraterritoriale, comme c'est le cas du blocus américain, a assuré le fonctionnaire en réponse à une question du parlementaire conservateur David Davies.
Le ministre d'Etat pour le Commerce international, George Hollingbery, a confirmé la position de Londres envers Cuba, lorsque la parlementaire Karen Lee l'interrogeait sur la position qu'adoptera Londres face à l'intention de Washington d'appliquer le titre III de la législation Helms-Burton approuvée en 1996.
Nous nous opposons au blocus américain à cause des dommages qu'il a sur l'économie cubaine, et pour ses effets extraterritoriaux négatifs sur les entreprises du Royaume-Uni, a souligné Hollingbery.
D'après le fonctionnaire, Londres communique régulièrement à la partie américaine sur ces objections aux restrictions commerciales contre l'île caribéenne.

Add comment

No se admiten ofensas, frases vulgares ni palabras obscenas.
Nos reservamos el derecho de no publicar los comentario que incumplan con las normas de este sitio


Security code
Refresh